En 2021, décidons de mettre le Cap sur le large !

Osons expérimenter de nouveaux futurs

La crise actuelle de la Covid 19 affecte momentanément notre capacité à penser l’avenir,  tant cette pandémie nous cloue au sol, au propre
et au figuré. Pourtant, il se dessine avec elle des élans de mobilisation collective que nous n’imaginions plus possible au XXIe siècle. Après
la sidération, peut-on espérer l’expérimentation d’une communauté mondiale de destin ? 

Si l’écrivain-philosophe André Breton affirmait en 1928 dans Nadja « La beauté sera convulsive ou ne sera pas », faut-il y voir presque cent ans plus tard, en 2021, l’allégorie anticipatrice de notre époque convulsive, saccadée qui invite à un réveil existentiel face à
la présence d’un virus qui touche en plein cœur et nous met chaos.

D’autres convulsions nous attendent. Les conséquences de la pandémie sont à craindre sur l’économie mondiale et ses effets sur les hommes et sur l’environnement. Certains spasmes s’entendent, déjà.

Puisque les décideurs de ce monde sont confinés et peinent encore aujourd’hui à se mobiliser collectivement, il appartient à chacun d’entre nous d’oser mettre le cap sur le large.

Comme l’écrivait le premier des futurologues, Friedrich Nietzsche, dans Par-delà bien et mal (1886) l’avenir est une relation ouverte où
il s’agit d’expérimenter pour articuler le présent et le futur.

Saurons-nous ” porter en soi un chaos pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante ? ” s’interrogeait Friedrich Nietzsche. 

Plus que jamais, dans cette période de crise, il nous est nécessaire de devenir des expérimentateurs, de se porter au-delà du passé et du présent pour créer de nouvelles valeurs et décider de notre avenir. 

Individuellement et collectivement, agissons dès-aujourd’hui pour qu’émerge demain cette solidarité, dans la joie. 

Joyeuse année 2021 à toutes et à tous

Dr. Saphia Richou 
Présidente de Prospective Foresight Network.
Millennium Project French Node